Les illusions d’internet : temps, espace et solitude

Partager cet article : Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinby feather

Depuis l’arrivée d’internet et en particulier l’arrivée des smartphones sur le marché du grand public, notre quotidien à fortement changé.

Je travaille très régulièrement à la création d’univers web avec des personnes qui n’y connaissent pas grand chose en matière de nouvelles technologies. Elles vivent internet souvent plus comme une agression plutôt qu’une avancée dans leur vie. Car beaucoup de personnes n’ont pas vraiment « pris la main »… elles se laissent guidées par leurs outils et se laissent emportées par le tourbillon technologique installé dans notre quotidien. Elles réagissent immédiatement aux notifications sonores Facebook, répondent aux emails dès leur réception, cliquent là où on leur dit de cliquer…

Les illusions des temps modernes

De cet esclavagisme, souvent causé par une méconnaissance des outils et d’internet, découle des « ressentis » qui provoquent des illusions :

L’autre bout du monde nous semble juste à coté, « tout va vite sur internet » comme si le temps s’était accéléré et nous ne nous sentons plus jamais seul.

Avez-vous récemment essayé l’expérience de couper internet chez vous, de fermer votre téléphone et de rester comme ça durant toute une journée ? Avez-vous essayé de partir le matin sans votre smartphone et de vous rendre dans un lieu où vous ne pourrez pas accéder à internet (pas au bureau avec votre pc). C’est dans ces moments là que l’on ressent le vide laissé par l’absence de connexion. Ça donne le vertige (mais c’est tellement bon).

Mais tout n’est qu’illusion (disent les bouddhistes) :

L’autre bout du monde reste à l’autre bout du monde : malgré la sensation de rapprochement, nous ne le comprenons pas mieux.  Nous continuons à le voir à travers notre langue française, avec notre culture et à interpréter les informations et images qui en proviennent avec nos propres filtres.

Le temps ne s’est pas accéléré : il y a toujours 24h dans une journée. C’est la quantité d’information (souvent plusieurs fois la même) reçue en même temps qui donne l’impression d’accélération.

Et, malgré la quantité d’aide existant sur internet, nous restons seul devant notre écran, ingurgitant des morceaux de connaissances sans les bases et souvent difficilement connectables entre eux.

Entrepreneurs : le piège de ces illusions

Le piège que je vois souvent pour les professionnels du web, c’est l’idée que l’on peut tout faire tout seul. Oui, la documentation s’est multipliée mais devenir son propre comptable, son propre manager de communauté ou son propre webdesigner, c’est apprendre à chaque fois un nouveau métier. Penser qu’on peut tout apprendre d’internet seul, c’est l’assurance de perdre beaucoup de temps et le risque de mal faire.

Non seulement, le nombre de créateurs d’entreprise s’est démultiplié ( et souvent sans financement), mais pourquoi payer quand la réponse semble être à portée de main sur intenet? La plupart des experts ont bien compris ce problème. Il existe aujourd’hui des packages de démarrage dans toutes les spécialités. La solution est de démarrer avec des experts et d’opter ensuite pour des solutions adaptées à votre budget. Si vous n’en avez pas, offrez-vous une petite formation pour apprendre à manager soi-même les solutions démarrées par les experts.

Je vous met ici un lien de mon podcast sur l’espace et le temps sur internet que j’ai enregistré la semaine dernière :

Et une vidéo :

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Partager cet article : Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinby feather

2 commentaires sur “Les illusions d’internet : temps, espace et solitude

  1. Genial cet article, et aussi la vidéo! Tu reviens sur des fondamentaux très importants du web : garder le contrôle quand le frein technique est élevé. Bravo !

  2. J’irais même plus loin que toi : tu dis que perdre une page « carte de visite » ce n’est pas trop grave, mais même à ce niveau c’est plusieurs heures de travail et un temps précieux de perdu, surtout quand on est entrepreneur. Sans parler du lien perdu (les gens peuvent croire que tu as cessé ton activité) ou du fait que sa présentation est le résultat d’une réflexion poussée, qu’on a souvent copié collé nulle part ailleurs. Donc je dirais que c’est une mini-cata 🙂 alors même pour une page simple je crois qu’il faut être propriétaire de ses outils.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *